statistiche accessi
Ce site internet utilise des cookies de profilage pour vous offrir une meilleure expérience.
En continuant à naviguer, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations et pour modifier vos préférences, consultez notre politique de cookies        Autoriser

Comment se protéger par les arnaques immobilières

Un investissement dans le secteur immobilier suisse peut être avantageux sous plusieurs profils, mais, quelquefois, surtout si on ne s'adresse pas à des opérateurs qualifiés et professionnels, il peut se traduire dans une escroquerie. Malhereusement, ils sont nombreux les cas, qu'ils sont aussi connus par les journaux, de arnaques organisées au dommage des acheteurs de biens immobiliers en Suisse. Voici, donc, quelque indication pour se protéger par les arnaques immobilières et évaluer dans la meilleure manière possible la vente des appartements à Zürich et dans les autres villes suisses.

La plaie des arnaques immobilières

Les actualités des fausses petites annonces suisses, lesquelles elles se sont révélées des escroqueries colossales plus tard, elles montrent une tendance soutenue dans les dernières années, en exposant beaucoup de personnes, totalement innocents des réelles conditions de vente ou du contexte des immeubles, à des pertes même millionnaires.

Les systèmes à travers lesquels agissent les organisations criminelles ou les opérateurs individuels frauduleux sont différents, même s'ils sont essentiellement liés à des modèles classiques, lesquels voient l'offre d'immeubles pour l'achat ou la vente à conditions extrêment avantageuses.

Un exemple dans ce cas est donné par la construction des véritables modèles internationaux qui prévoient le placement chez le public de épargnants, de travailleurs et de retraités, des offres très intéressantes pour l'achat d'immeubles et villas ou des participations dans des complexes de luxe et dans des hôtels. Dans cette manière, les organisateurs de l'arnaque parviennent à vendre des appartements à Lugano ou dans autres régions de la Suisse avant leur costruction, en collectant les capitaux, mais sans réellement en livrant les biens immobiliers: ça parce que, en fait, la construction de ces dernies ne serait jamais partie.

Cependant, les arnaques immobilières en Suisse peuvent également toucher la location des appartaments, comme il est arrivé récemment avec certaines petites annonces immobilières suisses qui concernaient immeubles d'un certain profil loués à prix bradés. Par exemple, un cas récent a vu la location d'un appartement dans le centre de Genève au prix de seuls 900 francs suisses pour mois, ce qui est très inférieur à la moyenne des redevances de la zone. Dans cette manière, l'innocent conducteur venait d'être arnaqué dans le paiement du premier mois de location, sauf découvrir l'amère vérité plus tard. Mais le problème ne concerne pas seulement les immeubles en location à Lugano, à Zürich et dans les autres villes de la Suisse. En alternative, il est aussi possible que le même sujet, à travers des petites annonces appropriées, loue le même appartement à plusieurs personnes, en empochant les frais paiés pour la location en avance.

Les petites annonces immobilières suisses suspectes

Les hypothèses qui se reproduisent plus fréquemment en matière d'escroquerie immobilière vont de la vente d'appartements à prix très bas à la présence de vendeurs ou d'acheteurs avec un profil suspect. Donc, la première étape pour comprendre comme se protéger par les arnaques immobilières passe à travers un premier seuil de garde, qui doit être élevé quand vous vous trouvé face à face avec certaines petites annonces immobilières suisses suspectes.

Il s'agit d'offres de vente, d'achat ou de location qui contiennent des astuces capables d'attirer des personnes ordinaires et qui ne disposent pas des suffisantes connaissances financières ou du secteur immobilier et, par conséquent, ils sont plus exposés à des perspectives attrayantes, à des conditions économiques avantageuses, etc. Cependant, très souvent, les agences immobilières sont également victimes d'escroqueries, car les stratégies frauduleuses se sont affinées dans le temp.

Dans ce point de vue, il peut être utile, pour éviter les arnaques colossales et le risque de perdre tout votre argent, de passer en revue les principales astuces utilisées par les faux acheteurs et les faux vendeurs ou par les organisations criminelles avec un profil international.

1) Les faux entrepreneurs et hommes d'affaires

Dans le jargon technique on parle de “rip deal”: il s'agit d'offres qui viennent par de personnes qui se présentent comme des hommes d'affaires ou des investisseurs d'une certaine profondeur, en déclarant des énormes ressources économiques pour favoriser l'adhésion de l'innocent acheteur ou vendeur.

Les arnaques répondent aux petites annonces immobilières suisses, en contactant par addresse e-mail les individuels ou les agences immobilières pour la vente, l'achat ou la location en Suisse. Ensuite, ils demandent à l'autre part de se rencontrer dans des lieux très exclusifs, comme les clubs, les restaurants à la mode ou les hôtels de luxe.

Ici elle arrive la vraie et propre arnaque: ils déclarent, en raison de leur position dans le monde de la finance, qu'ils peuvent payer les frais exigés seulement en utilisant gros billets (normalement à partir de 500 euros) et proposant à l'interlocuteur une conversion avec des valeurs plus bas à des commissions avantageuses. Dans ce cas, l’arnaqué peut rarement remarquer qui dans les mallettes à changer il y a des faux billets, cachés derrière le peu d'argent réel placé devant. Mais aussi fou que cela puisse apparaître, ce type d'arnaque est beaucoup plus répandue qu'elle n'y paraît.

2) Princesses et soldats

Un autre type d'arnaque prévoit l’utilisation de profils et d’identités fictives, peut être construites autour à des histoires particulières et assaisonnés d’éléments concrets qu'ils font souvent tomber les plus inexpérimentés dans le piège.

Un exemple est celui de la princesse présumée d'un pays africain ou arabe, exilée dans un pays européen, qui contacte en ligne un individuel ou une agence immobilière pour demander des détails sur la vente d'appartements à Zurich. Le suspect devrait venir du fait que, dans le contenu de cette communication, il n’y a normalement aucune demande d’information sur l’état de la propriété ou sur la possibilité de la voir ou de traiter le prix.

Cela parce que l'arnaqueur affirme de payer par virement bancaire le prix convenu, mais en demandant la “politesse” de avoir anticipés les frais et les taxes pour la transaction. Chiffres que, clairement, l'arnaqué ne reverra plus.

Une variante de cette arnaque a comme personnage un vétéran de la guerre ou un soldat armé, qui demande une avance pour les tâches bureaucratiques en attente de effectuer le transfert.

3) La demande de paiement en avance

Dans ce cas, le problème se pose principalement avec les immeubles en locationà Zürich et en général des appartements en Suisse et peut se présenter en deux variantes.

Dans la première est le proprietaire à demander au conducteur de payer en avance le premier frais, en laissant le second sur le carreau quand il se rend compte que ni l'immeuble ni la contrepartie sont plus disponibles.

En alternative, est le conducteur à répondre à une petite annonce de location, en procédant au paiement en avance (jamais arrivé en realité) du premier frais, sauf signaliser ensuite à l'innocent proprietaire d'avoir procédé au versament d'une chiffre plus élévée. Si à son tour, ce dernier est une personne de bonne foi, ayant constaté l'erreur, il procédera à rendre la partie excédentaire par virement bancaire: il s'agit également, dans ce cas, de argent volé car il manquait le transfert de l'arnaqueur.

4) Livraison de clés par courrier

Même ce type d'arnaque concerne principalement les locataires d'immeubles. À travers une fausse petite annonce, caractérisée par des frais très bas pour la zone, l'arnaqueur se met en contact avec la personne intéressée et, en invoquant raisons de hâte, il s'offre d'envoyer les clés par courrier et après le paiement du premier frais. Dans ce cas, il peut être que les clés ne soient jamais livrées ou qu'elles soient fausses.

5) Vente de biens immobiliers d'autres personnes

Dans ce cas l'organisation criminelle s'occupe de louer un appartement, de le mettre en vente, de falsifier les documents attestant la propriété, uniquement pour empocher l'argent payé par l'innocent acheteur.


Comment se protéger par les arnaques immobilières

Ceux fait jusq'ici sont seulement certains exemples de plus différentes techniques utilisées par les arnaqueurs dans le domaine des escroqueries immobilières.

Face à tels épisodes, donc, il convient adopter une attitude prudente et méfier constantemment tant de conditions économiques, qui pourraient masquer une mauvaise intention, que des qualités personnelles et professionelles de la contrepartie avec laquelle nous sommes en train de contracter, surtout si cette dernière fait des demandes particulières ou trouve des excuses pour justifier la hâte de conclure l'accord.

De ce point de vue, il est toujours mieux prendre le juste temp pour faire une évaluation globale de l'affaire que nous sommes en train de accomplir, en évitant d'envoyer copies de nos documents en ligne et, surtout, de ne pas faire paiements en avance à travers des circuits dangereux ou pas traçables.

Enfin, les personnes qui veulent acheter ou louer une maison en Suisse (mais le discours est valable pour tout le secteur immobilier) devraient toujours contacter une organisme spécifique, comme une agence spécialisée qui peut offrir les meilleures garanties et éviter au client le risque de tomber dans les arnaques immobilières.